Gérard DAROT 1935-2013

Né en 1935 à Guénange, petit village Lorrain de l’Est de la France, le jeune Gérard grandit et apprécie la vie à la campagne. 

A l’adolescence le garçon est recueilli par ses grands-parents après le décès brutal de sa mère. L'artiste en herbe voue très tôt une passion pour le dessin, s'inspire de la beauté de la nature et des gens qu'il rencontre.

Darot quitte sa Moselle au début des années soixante-dix.

Attiré par la lumière du sud depuis toujours, le peintre installe sa famille  à Cannes.

Darot apprend à peindre de façon autodidacte, à travers la contemplation de tableaux de grands maîtres et ses échanges avec d'autres artistes. Professeur aux Beaux-Arts d'Alger, le peintre Tarallo enseigne les rudiments à l'artiste. 

C'est sur la Côte d'Azur que le jeune DAROT lance sa carrière d'artiste professionnel, afin de consacrer pleinement sa vie à son art.

Salons, prix, distinctions s’enchainent, l’accueil du public est excellent.

Son talent désormais confirmé, DAROT part pour Paris. L'artiste y passera une quinzaine d’années, avant d'établir son atelier dans l’Indre la région « aux mille étangs » , et ce jusqu’à la fin de ses jours.

 

Depuis 1969, Darot a participé à de nombreuses expositions personnelles et de groupe, notamment lors des Salons internationaux de la Côte d'Azur, et au Salon d'Automne du Grand Palais à Paris en 1980.

En 1988 le peintre expose dans sa région natale à Thionville, aux côtés du chanteur comédien Marcel Mouloudji.

En 1992, Darot réalise pour la commune de Nozay dans l'Essonne, le tableau "La Cène" pour l'église Saint Germain de Nozay.

Gérard Darot a collaboré avec de nombreuses galeries d’art dans toute la France, Cannes, Nice, Marseille, Avignon, Strasbourg, Paris et Région parisienne…

et notamment la Galerie Hénaut, Place des Pyramides à Paris 1er  collaboration de 40 années.

 

Gérard Darot s’est éteint le 19 juillet 2013.

 

  "Darot, c’est d’abord une palette riche en couleurs vives et ensoleillées adaptées à son caractère bouillant et généreux. Qu’ils soient Lorrains ou Méditerranéens, ses paysages irradient de couleurs, de luminosité, de vie surtout.

La vie ! Voilà le grand mot lâché. Gérard Darot, c’est la soif de vivre, un engagement de tous les instants, une force mystique difficilement contrôlée, qui éclate littéralement dans ses œuvres. Pas de préférence dans ses sujets. L’étude du « paysage », le travail « sur le motif » ainsi que le faisaient les « impressionnistes », à leur véritable époque, serviront l’Art du peintre, dans la vision même qu’il a des choses, tout en conservant à sa palette la ravissante et délicate gamme de ses coloris." ST

© 2016darot